dsss

Livraison Gratuite

Dès 49€ d'achat

dsss

Satisfait ou Remboursé

30 jours pour essayer

dsss

Livraison 48/72 Heures

Colissimo 

dsss

Offre PARRAINAGE

5€ OFFERT

dsss

Paiements sécurisés

CB ou Paypal, cryptage SSL

Le t-shirt, le vêtement que l’on trouve dans toutes les garde-robes

Le t-shirt, le vêtement que l’on trouve dans toutes les garde-robes

Aucun article vestimentaire n’est aussi remarquable que le t-shirt. C’est celui que l’on remarque en premier quand il est en haut.  Moulé ou ample, manche longue ou coupée, avec ou sans capuchon, il est maintenant un must have dans la streetwear moderne, incontournable dans les activités physiques et surtout d’une aide notoire pour véhiculer les idées. Cependant, il n’a pas toujours été cet accessoire si ostentatoire que l’on connaît de nos jours. Son origine remonte il y a plus d’un siècle et on avait tendance à ne pas le montrer au grand jour. Voici à travers ces quelques paragraphes, l’évolution d’un vêtement que l’on ne connaît que trop bien.

L’origine d’un vêtement indémodable

Tout le monde possède aujourd’hui un t-shirt dans sa garde-robe. Parfois, on écrit aussi tee-shirt, l’important est la prononciation anglophone qui met un « i » après le « t », et au lieu de prononcer « i » dans le « shirt » on le transforme en « eu » comme dans « heurt », sauf que l’on prononce le « r » et le « t ». Ce qui donne, si on écrivait en français, Ti sheurt. Quoi qu’il en soit, l’anglicisme a été gardé et tout le monde l’écrit ou l’appelle de la même manière, bien qu’au Québec on utilise aussi le mot gaminet, surtout à l’écrit et dans le langage commercial. Le « t », on le sait, est la forme du vêtement quand on l’étale sur une surface plate.

Autrefois, on disait de lui que c’était un maillot de corps. En effet, il se portait comme un sous-vêtement, au plus près du corps, caché des yeux du public par d’autres vêtements plus « acceptables » dans le comportement vestimentaire à la fin du XIXe siècle. En d’autres termes, se trimballer avec seulement un t-shirt sur le dos n’était pas une tenue décente pour les gens de l’époque. Les premières versions avaient des manches un peu plus courtes que ce que l’on voit de nos jours, tout en étant plus près du corps afin de se faire aussi discret que possible. La conception se faisait à partir d’un métier à tisser circulaire, ce qui permettait de se passer des coutures verticales situées les côtés. Le tissu est maillé et non tissé, ce qui lui donne cette élasticité qui lui permet de s’enfiler par la tête sans avoir besoin d’utiliser de bouton.

Le t-shirt à la conquête du monde

Petit à petit, le t-shirt sort de l’ombre pour se vulgariser, s’améliorer et s’expatrier. On dit que ce sont les travailleurs et les soldats européens qui ont été les premiers à les porter, mais qu’il a été amélioré par les Américains pour donner le vêtement que l’on connaît de nos jours. Ce que l’on sait, c’est que son entrée officielle dans l’US Navy se fait en 1919, quand il devient un des vêtements obligatoires de ses membres. Notons bien qu’il y avait bien un sous-vêtement avant cette date, mais il était plus épais.

tee shirt brando

Ensuite, le maillot de corps arrive dans le milieu du sport, sur le dos des équipes de football américain, grâce à ses propriétés d’absorption de la sueur et son élasticité, ainsi que sa légèreté. Puis sur les écrans de cinéma popularisent le vêtement avec de grandes stars comme Clark Gable, dans les années 30. Une décennie plus tard, c’est la Seconde Guerre mondiale, qui provoque une arrivée massive de GI sur le continent européen. Ces soldats amènent avec eux toute une panoplie de mode qui imprègnera le vieux continent pour les années à venir. Le jean, le Zippo, les lunettes de soleil, et bien entendu, notre vêtement favori, le t-shirt. Puis, ce fut le tour de Marlon Brando et de James Dean de le mettre au-devant de la scène hollywoodienne dans les années 50. L’«undershirt », comme on l’appelait aussi en Amérique, pouvait alors se porter à l’extérieur, seul (avec le bas bien sûr) quand le temps le permettait. Cependant, il incarnait tout de même un vêtement assez minimaliste que l’on portait en privé pour les beaux jours de farniente. Il était aussi utilisé pour un accoutrement non conformiste, pour se démarquer ou lancer un message.

La modernité dans le t-shirt

Les couleurs se sont diversifiées, les inscriptions se sont invitées. Cela a permis de véhiculer des messages politiques et des revendications sociales, de s’identifier à une communauté, ou simplement faire de la publicité. Toutes les instances sociales utilisent le t-shirt pour affirmer ses convictions et propager ses idées. Que ce soit pour une campagne électorale ou pour un look hippie, le t-shirt était d’une aide capitale. Parallèlement, la coupe a changé, ainsi que son design. Le col en V est apparu, éliminant le besoin du bord-côte, ce qui donnait des styles plus variés, nés de l’imagination débordante des concepteurs de mode pour artiste et célébrité.

Les variations sont si nombreuses que l’on ne compte plus les modèles qui sortent de la collection de chaque marque prestigieuse. Parfois, ils sont larges et amples, comme on le voit chez les stars du hip-hop. Chez la gent féminine, il peut être court et si près du corps, qu’il laisse voir le nombril et met en valeur les courbes arrondies. Il n’est pas rare de voir les manches se rallonger ou se couper, les plus téméraires ont même rajouté une capuche. Le t-shirt d’aujourd’hui est fait avec des matières innovantes. Les grandes marques utilisent des matières synthétiques en remplacement ou en rajout du coton, comme le polyester, l’élasthanne, entre autres. Cela se remarque surtout dans le monde du sport, ou les performances sont liées au confort. Les créateurs ont même réussi à produire des tissus qui permettent d’évacuer la sueur et de garder l’athlète au sec, tout cela en gardant le corps.

Produit ajouté au comparateur !